AILES ANCIENNES TOULOUSE Site Internet Visites Cockpit Week-end aux Ailes Fonds de Dotation Base Guides
Bandeau général
>> Vous êtes sur la page : Le Site Internet / Notre Collection. Langues disponibles : English Deutsch Francais
Bannière Week-end aux Ailes - 14 et 15 Octobre 2017
NOTRE COLLECTION
DASSAULT Mirage IIIC

Histoire

En 1953, l’Armée de l’air s'intéressait aux intercepteurs légers, de conception simple, propulsés par de petits réacteurs et des fusées d'appoint. Trois avions furent proposés : le SNCASO "Trident", le SNCASE "Durandal" et le Dassault "Mirage". Ce dernier vola le 26 Juin 1955.

Très vite Dassault se rendit compte des limites de ces petits avions et étudia le Mirage II, qui céda lui-même rapidement la place au Mirage III. Il vola le 17 Novembre 1956. L'appareil devint rapidement supersonique. Il reçut les améliorations prévues pour la série et atteint Mach 1,8.

Il fut suivi de 10 Mirage III A de présérie, commandés par l'état Français, pour la mise au point de l'avion de série. Mach 2 fut atteint le 24 Octobre 1958, battant les Anglais sur "Lightning" d'un mois.

Une commande de 100 Mirage III C de série suivit. Seuls 95 avions furent livrés à l’Armée de l’air à partir de 1961, les 5 autres étant conservés par Dassault pour devenir les prototypes d'autres versions. L'Armée de l’air entrait alors par la grande porte dans le club Mach 2 et découvrait par la même occasion les particularités du pilotage du delta, le vol bi-sonique et le vol stratosphérique (grâce à la fusée d'appoint).

Les Mirage III C firent entrer successivement 10 escadrons dans ce nouveau domaine. Les derniers ne furent retirés du service qu'en 1988 à Djibouti. Certains avions furent affectés au CEV ou au CEAM, où ils firent une longue carrière.

Très tôt Israël s’intéressa au Mirage III C et en commanda 72. Ils servirent de 1962 à 1982. Leurs performances en combat allaient d'ailleurs assurer une formidable publicité à leur constructeur. Certains de ces avions furent cédés à l'Argentine, pour remonter son parc après la guerre des Malouines. Ils furent retirés en 1991.

L’Afrique du Sud acheta 16 Mirage III C et les utilisa entre 1963 et le milieu des années 80. Au total environ 1830 Mirage III, V et 50 furent construits et beaucoup volent encore de par le monde.

Caractéristiques

Notre appareil

Nous avons deux Mirage IIIC, le 90 couleur alu et de 86 au couleur du Vixen à Djibouti.

L'arrivée du numéro 90 en vol

Le remontage du 86 après son arrivée

La Restauration

Le 86 aux couleurs sable a été restauré voici quelques années. Ayant été exposé dehors depuis, il a eu droit à une petite cure de jouvence grâce à une peinture toute neuve. Il est désormais exposé dans Aeroscopia

Le 90 a vu son poste de pilotage restauré. Il avait été dévoré par la corrosion pendant ses années en pot de fleur au CEV. Il devrait ensuite recevoir une nouvelle peinture.

Quelques Photos

Les deux ennemis d'hier

Le 90 en 2004 en attente de sa restauration

En 2008, le 90 en cours de restauration de la partie avant

En 2009 cette fois ci, le 90 en cours de restauration de la partie avant

Août 2009, peinture en cours sur le 86

Ao&ût 2009, peinture en cours sur le 86

Le Mirage IIIC 86 exposé dans Aeroscopia

Site de l'Association des Ailes Anciennes Toulouse. Les photos de ce site appartiennent à des membres de l'Association et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Ailes Anciennes Toulouse, 4 rue Roger Béteille, 31700 BLAGNAC, Tel : 05.62.13.78.10, www.aatlse.org, contact@aatlse.org