AILES ANCIENNES TOULOUSE Site Internet Visites Cockpit Week-end aux Ailes Fonds de Dotation Base Guides
Bandeau général
>> Vous êtes sur la page : Le Site Internet / Notre Collection. Langues disponibles : English Deutsch Francais
Bannière Week-end aux Ailes - 14 et 15 Octobre 2017
NOTRE COLLECTION
SNCASE SE 3130 ALOUETTE II Marine

Histoire

L'Alouette 1 (SE 3120) effectua son premier vol le 31 juillet 1951. Cet hélicoptère triplace était propulsé par un moteur 9 cylindres en étoile Salmson de 203 ch et battit en 1953 les records du monde d'autonomie et de distance (1252 km) aux mains de Jean Boulet. C'était assez prometteur et une nouvelle machine, l'Alouette II, fut mise à l'étude. Grâce à un nouveau type de moteur très léger, le turbomoteur (ou turbine), elle pouvait transporter cinq personnes. Conçue pour être économique, sa configuration était cependant proche de celle de son aînée : structure en tubes d'acier en trois parties et moyeu rotor inspiré de ceux de La Cierva.

L'Alouette II effectua son premier vol le 12 mars 1955 à Buc. Deux mois plus tard, elle s'adjugeait le record du monde d'altitude avec 8 209 m. Cette machine simple était destinée à des missions de liaison, d'apprentissage et de travail aérien. Elle allait avoir un brillant avenir car après 3 machines de présérie, 134 exemplaires civils et 789 militaires allaient être produits. Une version plus puissante réalisa son premier vol le 31 janvier 1961. Désignée SE 3180, elle reçut une turbine Astazou II de 523 ch (soit 390 kW en puissance au décollage) qui lui donna une vitesse et une charge transportable plus élevées. 208 machines civiles et 174 militaires furent construites. Au total 1 305 Alouette II ont été réalisées en France, plus 2 en Suède et 20 aux États-Unis par la firme Republic. Elles servent ou ont servi dans pas moins de 46 pays !

Le modèle Marine de l'Alouette II fut utilisé en 26 exemplaires de 1955 à 1997 dans la Marine nationale. Les premiers appareils entrèrent en service à l'escadrille 23S dès 1956. Les escadrilles 10S (1955/56), 20S (1956/1991), 22S et 58S (1956/60), la flottille 35F et la section marine à l'ESALAT de Dax en furent ensuite équipées. Basée à Saint-Raphaël, la 10S utilisa des appareils équipés de flotteurs pour observer le lancement de torpilles, et en septembre 1957 arrivèrent les premières Alouette II à roues, mieux adaptées aux appontages. Remplacées progressivement par les Alouette III dans les années 1970 et par des AS-365F Dauphin dans les années 1990, elles continuèrent à assurer la formation des pilotes et les missions de soutien au profit du Centre d'essais de Méditerranée. Le dernier vol d'une Alouette II de l'Aéronautique navale a eu lieu le 31 décembre 1997, à la 23S.

À noter qu'au moins un exemplaire continue à voler en France aux mains d'un propriétaire privé.

Caractéristiques

Notre appareil

Notre Alouette II Marine a rejoint notre collection en mai 2005. Elle a été ramenée par la route depuis la Dordogne. Elle a été depuis intégralement restaurée par nos bénévoles. Il faut noter qu'elle est la cinquième Alouette II, la première équipée de roues. Elle est désormais exposée à l'abris, au sein du musée Aeroscopia.

Quelques Photos

L'Alouette telle que nous l'avons trouvée, dans une grange en Dordogne.

Arrivée de l'appareil sur notre terrain.

L'Alouette II en cours de restauration en 2008.

Le cockpit en cours de restauration.

Fin de restauration en 2011.

L'Alouette II Marine est désormais au sein d'Aeroscopia.

Site de l'Association des Ailes Anciennes Toulouse. Les photos de ce site appartiennent à des membres de l'Association et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Ailes Anciennes Toulouse, 4 rue Roger Béteille, 31700 BLAGNAC, Tel : 05.62.13.78.10, www.aatlse.org, contact@aatlse.org