De Havilland Vampire T11

Histoire Comme le Meteor, le Vampire faisait partie de la première génération d’avions à réaction. Le premier vola le 20…

Histoire

Comme le Meteor, le Vampire faisait partie de la première génération d’avions à réaction. Le premier vola le 20 septembre 1943 et allait être suivi de 3285 autres. Le Vampire se caractérisait par un fuselage le plus petit possible autour du réacteur, afin de diminuer les pertes de rendement dans les entrées d’air et la tuyère. L’empennage était porté par deux poutres latérales, la profondeur était placée au dessus du souffle du réacteur. Pour gagner du poids, et parce que la technologie en était bien connue (voir le Mosquito), le fuselage avant était réalisé en contre-plaqué.

La France s’intéressa très tôt au Vampire. En 1948, elle acquit la licence de fabrication. La SNCASE réalisa à Marignane 250 Vampire monoplace et 247 Mistral, dérivé du Vampire doté d’un réacteur plus puissant. Ils servirent dans les escadres de chasse jusqu’en 1961, étant alors remplacés par le Mystère IV.

A partir du Vampire monoplace, la RAF fit réaliser un biplace côte à côte de chasse de nuit. Puis partant de là, un avion d’entraînement le T11 obtenu en enlevant le radar. Il vola le 15 Novembre 1950 et 991 furent construits. Ils servirent dans 24 pays, où ils remplirent la même fonction que le T 33 : entraînement avancé et transformation des pilotes de chasse sur les avions d’armes de l’époque. La France n’a jamais acquis de version biplace de transformation, le Vampire étant jugé simple à piloter.

En 1952, 100 Aquilon de chasse tout temps furent construits par la SNCASE pour l’Aéronavale, qui utilisa également quelques Vampire. Si l’Aquilon avait la même ligne générale, il était néanmoins dérivé du Sea Venom, possédait une aile en légère flèche, un radar et un réacteur plus puissant. Il servit jusqu’en 1965.

Les derniers Vampires furent retirés du service par la Suisse en 1991, après 40 ans de bon et loyaux services. Certains de ces avions volent toujours chez des collectionneurs.

Pour les gens ayant volé sur Spitfire, le Vampire présentait certaines analogies: Cockpit très désordonné, mêmes commandes agréables, freins commandés à la main comme sur un vélo… très British quoi!!. Les dérives avaient la ligne « De Havilland », mais manquaient un peu de surface, ce qui rendait l’avion instable en direction.

Caractéristiques

Envergure  11,6 m
Longueur  10,5 m
Hauteur  1,9 m
Masse a vide  3,35 T
Masse maxi  5 T
Charge  0,8 T
Vitesse  Mach 0,77
Autonomie  1350 km
Equipage 2
Motorisation  1 De Havilland Goblin de 1600 kg de poussée
No Série  XE 950

 

Notre appareil

Notre Vampire est venu en 1988 d’une école technique anglaise.

Quelques Photos

AILES ANCIENNES TOULOUSE

Notre objectif est la préservation du patrimoine aéronautique. Tout ce travail a pour but de placer la collection à l’abri dans un local adapté et visitable : un Musée Aéronautique à Toulouse (maintenant baptisé Aeroscopia)

AÉROSCOPIA

LES 40 ANS DE L’ASSOCIATION

NOS PARTENAIRES

ILS PARLENT DE NOUS

VENEZ DÉCOUVRIR NOS TRAVAUX DE RESTAURATION ET NOTRE COLLECTION

DU MARDI AU VENDREDI
de 14h à 17h30
LES SAMEDIS
de 10h à 17h30

VISITE LIBRE

VISITE DE GROUPE

VENIR AUX AILES ANCIENNES

NOTRE COLLECTION

Rassemblée depuis des années par notre association, la collection compte de nombreux appareils (avions, hélicoptères, planeurs) mais aussi une grande quantité de matériels aéronautiques divers (moteurs, planches de bord, sièges éjectables, missiles, …). Voici un petit aperçu de la collection, qui vous livrera ses secrets lors de votre visite.

AVIONS

PLANEURS

HÉLICOPTÈRES

ULM

FAIRE VIVRE L’ASSOCIATION

L’essentiel des ressources de l’association provient des visites de collection mais ce n’est hélas pas toujours suffisant pour mener nos projets à bien.

Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez :
– Faire un don défiscalisé à notre association via notre fonds de dotation
– Devenir bénévole et participer aux activités de l’association

DEVENIR BÉNÉVOLE

FAIRE UN DON