Dassault Super Mystère B2

Histoire En conservant la voilure et la profondeur du Mystère IV A, Dassault réalisa le Mystère IV B, doté d’un…

Histoire

En conservant la voilure et la profondeur du Mystère IV A, Dassault réalisa le Mystère IV B, doté d’un nouveau fuselage et d’un réacteur « Avon » avec postcombustion. Puis partant de ce nouveau fuselage, il fut décidé d’installer une aile et des empennages à plus forte flèche et de baptiser l’appareil « Super Mystère » B1 à réacteur « Avon » et B2 à réacteur « Atar ». C’est ce dernier modèle qui allait être construit en série.

Le SMB 1 vola le 2 Mars 1955 et fut suivi de 5 SMB 2 de présérie.

Il fut ensuite commandé 150 SMB 2 de série, commande portée à 370, puis ramenée à 180 pour cause de restrictions budgétaires (et de l’arrivée du Mirage III). L’Armée de l’air entrait dans le monde supersonique en 1958, en mettant en service le premier avion européen supersonique en palier. Elle en reçu 144 exemplaires . Ils servirent dans 6 escadrons de défense aérienne jusqu’en 1977 et furent remplacés par des Mirage F1.

36 SMB 2 furent vendus à Israël. Ils connurent plusieurs fois le combat, épaulés par des SMB 2 français « empruntés » lors de leur venue en révision dans ce pays. Certains de ces derniers n’en reviendront d’ailleurs pas. Dans les années 70, un certain nombre de SMB 2 furent remotorisés en Israël avec le réacteur J 52 du A 4 « Skyhawk ». Si la vitesse maxi avait diminué, l’autonomie était fortement améliorée. 12 de ces appareils furent cédés au Honduras en 1977, où ils seraient toujours présents. Remotorisation toujours, 2 SMB 2 de tête de série reçurent un réacteur Atar 9, afin de le mettre au point pour le Mirage III. Ils servirent assez brièvement à la SNECMA.

Le SMB 2 était un avion de transition coincé entre le Mystère IV A et le Mirage III. S’il possédait de meilleures performances que le premier, celles-ci se payaient par un pilotage plus délicat. Par ailleurs il était sous-motorisé si l’on n’utilisait pas la postcombustion. Ces deux inconvénients firent que l’avion ne fut utilisé ni par la Patrouille de France, ni par les groupements école.

Caractéristiques

Envergure  10,51 m
Longueur  14,13 m
Hauteur  4,55 m
Masse a vide  9,95 T
Masse maxi  11,5 T
Charge  2,35 T
Vitesse  Mach 1,15
Autonomie  1300 Km
Equipage 1
Motorisation  1 Snecma ATAR 101 G de 3400/4400 kg avec PC
No Série 48

 

Notre appareil

Notre SMB 2 est arrivé par la route en 1985 depuis la base de Rochefort

Quelques photos

 

AILES ANCIENNES TOULOUSE

Notre objectif est la préservation du patrimoine aéronautique. Tout ce travail a pour but de placer la collection à l’abri dans un local adapté et visitable : un Musée Aéronautique à Toulouse (maintenant baptisé Aeroscopia)

AÉROSCOPIA

LES 40 ANS DE L’ASSOCIATION

NOS PARTENAIRES

ILS PARLENT DE NOUS

VENEZ DÉCOUVRIR NOS TRAVAUX DE RESTAURATION ET NOTRE COLLECTION

DU MARDI AU VENDREDI
de 14h à 17h30
LES SAMEDIS
de 10h à 17h30

VISITE LIBRE

VISITE DE GROUPE

VENIR AUX AILES ANCIENNES

NOTRE COLLECTION

Rassemblée depuis des années par notre association, la collection compte de nombreux appareils (avions, hélicoptères, planeurs) mais aussi une grande quantité de matériels aéronautiques divers (moteurs, planches de bord, sièges éjectables, missiles, …). Voici un petit aperçu de la collection, qui vous livrera ses secrets lors de votre visite.

AVIONS

PLANEURS

HÉLICOPTÈRES

ULM

FAIRE VIVRE L’ASSOCIATION

L’essentiel des ressources de l’association provient des visites de collection mais ce n’est hélas pas toujours suffisant pour mener nos projets à bien.

Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez :
– Faire un don défiscalisé à notre association via notre fonds de dotation
– Devenir bénévole et participer aux activités de l’association

DEVENIR BÉNÉVOLE

FAIRE UN DON