North American F-100D Super Sabre

Histoire En 1949 North American entreprit de réaliser un appareil supersonique en se basant sur le F-86 Sabre. Un contrat…

Histoire

En 1949 North American entreprit de réaliser un appareil supersonique en se basant sur le F-86 Sabre. Un contrat portant sur la réalisation de 2 prototypes YF-100 et de 110 avions de série fut signé avec l’US Air Force en novembre 1951. Le prototype fit son premier vol le 25 mai 1953, au cours duquel il passa le mur du son en palier, une première à l’époque.

La mise au point des deux prototypes fut rapide et l’avion tête de série fit son premier vol le 29 octobre 1953. 203 chasseurs de jour F-100A furent produits, suivis de 476 F-100C optimisés comme chasseurs-bombardiers, ainsi que 1 274 F-100D chasseurs-bombardiers très profondément modifiés et 339 biplaces F-100F dérivés du D.

Le 1er mai 1958, la France reçut les premiers de ses 88 F-100D et 11 F-100F, fournis par les États-Unis au titre du Programme d’assistance mutuelle pour la défense (MDAP), afin de remplacer les F-84F. Ces avions équipèrent 4 escadrons spécialisés dans la frappe nucléaire dans le cadre de l’OTAN. En 1964, lors du retrait de la France de cette organisation, les F-100 sont réorientés vers l’attaque conventionnelle et leur capacité de ravitaillement en vol les désigne pour les opérations extérieures. Ils sont alors regroupés dans 3 escadrons. En 1974 un quatrième escadron de F-100 est créé à Djibouti afin de défendre cette jeune république.

À partir de 1975, le F-100 va peu à peu céder la place au Jaguar au sein des trois escadrons métropolitains de « la Onze ». Les avions repartent alors en Angleterre pour y être restitués aux Américains. Les F-100 de Djibouti resteront en service jusqu’en 1978, date de leur remplacement par des Mirage III C.

En même temps que la France, trois autres pays reçurent des F-100. Il s’agit de la Turquie (206 D & F), du Danemark (58 D & F) et de Taïwan (122 A). Ils retirèrent leurs F-100 vers 1982, les États-Unis ayant retiré leurs derniers appareils en 1979. Toutefois quelques F-100 volent encore dans ce pays pour des missions de servitudes (cible, essais…).

Caractéristiques

Envergure  11,8 m
Longueur  16,5 m
Hauteur  4,95 m
Masse a vide  9,5 t
Masse maxi 17,3
Vitesse  Mach 1,3
Autonomie  950 km
Equipage 1
Motorisation  Pratt & Withney J57 P21 de 4600/7200 kg de poussée
No Série  54-2239

 

Notre appareil

Notre F-100D a volé à la Onze, puis a été restitué aux Américains et affecté à la collection de la base de Bitburg (RFA). C’est là que nous l’avons obtenu en 1995 lors de la fermeture de cette base. Tout comme le mystère IV, le F-101 et le deuxième F-84F, cet avion est la propriété du musée de l’USAF.

Quelques Photos

AILES ANCIENNES TOULOUSE

Notre objectif est la préservation du patrimoine aéronautique. Tout ce travail a pour but de placer la collection à l’abri dans un local adapté et visitable : un Musée Aéronautique à Toulouse (maintenant baptisé Aeroscopia)

AÉROSCOPIA

LES 40 ANS DE L’ASSOCIATION

NOS PARTENAIRES

ILS PARLENT DE NOUS

VENEZ DÉCOUVRIR NOS TRAVAUX DE RESTAURATION ET NOTRE COLLECTION

 

 

DU MARDI AU VENDREDI

de 14h à 17h30

LES SAMEDIS

de 10h à 17h30

VISITE LIBRE

VISITE DE GROUPE

VENIR AUX AILES ANCIENNES

NOTRE COLLECTION

Rassemblée depuis des années par notre association, la collection compte de nombreux appareils (avions, hélicoptères, planeurs) mais aussi une grande quantité de matériels aéronautiques divers (moteurs, planches de bord, sièges éjectables, missiles, …). Voici un petit aperçu de la collection, qui vous livrera ses secrets lors de votre visite.

AVIONS

PLANEURS

HÉLICOPTÈRES

ULM

FAIRE VIVRE L’ASSOCIATION

L’essentiel des ressources de l’association provient des visites de collection mais ce n’est hélas pas toujours suffisant pour mener nos projets à bien.

Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez :
– Faire un don défiscalisé à notre association via notre fonds de dotation
– Devenir bénévole et participer aux activités de l’association

DEVENIR BÉNÉVOLE

FAIRE UN DON