Aerospatiale AS355 Écureuil 2

Histoire

Au début des années 1970, l’Aerospatiale entreprit l’étude d’un successeur de la célèbre Alouette III. L’appareil devait être simple à fabriquer et à entretenir, économique, silencieux et avoir un niveau vibratoire réduit : Pour cela il fallut abandonner les structures classiques en aluminium rivé et passer à la fibre de verre et aux matériaux composites, même pour la tête de rotor et les pales.

La première machine de cette nouvelle génération, un AS350 monoturbine, fit son premier vol le 26 juin 1974. Il fut suivi d’un autre prototype et de 8 machines de présérie, la première machine de série étant livrée en 1978.

Ne s’endormant pas sur ses lauriers, l’Aerospatiale entreprit dans la foulée de développer une version biturbine de l’Écureuil. En effet certains usagers préfère cette configuration qui offre de meilleures performances, une charge marchande plus élevée et une plus grande sécurité. Conservant la cabine, le rotor anti-couple et la tête de rotor principal, le nouveau modèle se différencie par toute la chaîne mécanique : moteurs, boîte de transmission, pales de rotor et circuit de carburant ainsi qu’un logement des moteurs plus volumineux.

Le premier AS355 Écureuil 2 effectua son premier vol le 28 septembre 1979. Il fut suivi d’un deuxième prototype puis la série démarra en 1980.

À ce jour, environ 1 600 Écureuil monoturbines et 400 biturbines ont été livrés, ce qui en fait la machine européenne la plus réussie. Les Écureuil mono- et biturbines ont été exportés dans pratiquement tous les pays du monde. Le Brésil en a acquis la licence et les machines destinées au marché américain sont assemblées au Texas à partir d’éléments venant d’Europe.

Caractéristiques

Diamètre  10,7 m
Longueur  10,9 m
Hauteur  3,15 m
Masse à vide  1 230 kg
Masse maxi  2 100 kg
Charge  5 passagers
Vitesse  240 km/h
Autonomie  850 km
Équipage 1
Motorisation  2 Allison 250-C20F de 420 ch
No Série 5001

 

Notre appareil

Notre Écureuil est le premier biturbine de série. Il réalisa son premier vol le 11 mars 1980 et resta chez son constructeur pour différents essais. Bien des années plus tard, il fut cédé à une école technique de la région. Il a rejoint notre collection en 1995.

Quelques Photos