Airbus E-Fan

Histoire

Héritier du projet de Cri-Cri électrique, le projet E-Fan débute lors du Salon du Bourget 2011. Après de premières études, le projet est officiellement lancé en octobre 2012. Fruit de la collaboration entre Aero Composites Saintonge (ACS) et d’Airbus Innovations Works, l’appareil est conçu par Didier Esteyne, tandis qu’Airbus responsable du projet se charge du développement de l’e-FADEC (contrôle électronique des moteurs) ainsi que des flux d’énergie et de données. L’avion est conçu et assemblé en un temps record dans le but d’être présenté en statique au Salon du Bourget 2013.

L’E-Fan 1.0 est un appareil 100% électrique. Les 137 kg de batteries Lithium-Polymère, installées à l’emplanture des ailes, alimentent les moteurs électriques d’une puissance totale de 82 ch (60 kW) entraînant des hélices carénées. L’E-Fan est le seul appareil à disposer de ce type de propulsion dite « Turbine sèche » ou « Ducted fan ». Par ailleurs, un petit moteur électrique entraînant la roue arrière permet de mouvoir l’appareil au sol sans utiliser les hélices. Il dispose ainsi d’une endurance de 45 à 60 min.

Il effectue son premier vol le 11 mars 2014 sur l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. Par la suite les essais se déroulent sur l’aérodrome de Royan et visent à recueillir de nombreuses données sur le fonctionnement d’un avion électrique (consommation, température, bruit…) afin d’en optimiser les performances. Par ailleurs, l’E-Fan a effectué des présentations en France et à l’étranger pour montrer ses performances.

L’avantage de l’E-Fan est d’être très silencieux et économique. Plusieurs développements sont envisagés: L’E-Fan 2.0, un biplace-école et l’E-Fan 4.0 quadriplace destiné à l’aviation de loisir dont les maquettes grandeur nature sont montrées au Bourget en 2015. Volt’Air, filiale d’Airbus, associée avec d’autres partenaires dont Daher, devait construire une usine à Pau pour produire en série entre 40 et 80 appareils par an.

Le 10 juillet 2015, l’E-Fan piloté par Didier Esteyne traverse la Manche au départ de Grande-Bretagne effectuant un vol de 74 km en 41 minutes. Ce vol a un grand retentissement médiatique et permet de monter que l’avion électrique se développe.

En 2016, l’E-Fan est modifié passant d’un avion 100% électrique à un avion hybride. Baptisé E-Fan « Plus », l’appareil reçoit un moteur thermique fonctionnant à l’AVGAS destiné à recharger les batteries en vol et permettre ainsi d’augmenter l’autonomie de l’avion jusqu’à 2h15. Ainsi modifié, il effectue son premier vol en juin 2016. Il est ensuite présenté à Oshkosh au meeting EAA AirVenture ; il reçoit pour l’occasion une livrée aux couleurs américaines.

En mars 2017, Airbus annonce son retrait du projet et annule la construction de l’usine d’assemblage, considérant qu’en tant que démonstrateur l’E-Fan avait fourni toutes les données qu’il pouvait et que les technologies développées serviront à de nouveaux projets d’appareils électriques plus ambitieux.

 

Caractéristiques

Envergure  9,50 m
Longueur  6,67 m
Masse à vide  500 kg
Vitesse maxi  220 km/h
Endurance  45 min-1h
Équipage 1
Motorisation  2 moteurs électriques de 30 kW+ 1 moteur thermique Solo 2526 (E-Fan Plus)
No Série 3

Notre appareil

En décembre 2019, Airbus nous a confié l’E-Fan afin que nous puissions le présenter et l’entretenir. Il a été récupéré à Saint-Martin-du-Touch et remonté au sein d’Aeroscopia.