SNCAN N2501 Noratlas

Histoire Après la Seconde Guerre mondiale, le transport militaire était équipé de DC-3 et de Ju 52. Ces deux appareils…

Histoire

Après la Seconde Guerre mondiale, le transport militaire était équipé de DC-3 et de Ju 52. Ces deux appareils avaient une charge limitée et leur chargement par une porte latérale sur un plancher en pente ne facilitait pas leur utilisation. L’état-major demanda l’étude d’un transport plus gros et plus pratique. 3 avions furent proposés : Le Breguet 890, le SNCASO SO.30C et le Nord Aviation 2500. Ce dernier fut retenu pour être produit en série.

Le prototype vola le 10 septembre 1949. Il était propulsé par 2 moteurs Gnome-Rhône 14R de 1600 ch. Il fut suivi des Nord 2501 n°02 à 05 de présérie, propulsés par des Bristol Hercules, plus puissants et plus fiables. Il y eut ensuite 420 autres appareils construits. L’armée de l’air en reçut 208. Le Noratlas fut vendu à Israël, au Portugal et à l’Allemagne (où une grosse partie de la commande fut fabriquée sous licence) et quelques uns furent utilisés dans le civil.

Le Noratlas, surnommé le « Nord » ou la « Grise », servit avec fidélité l’Armée de l’air de 1953 à 1989. On le vit sous tous les cieux de France et du monde, du pôle Nord avec Paul-Emile Victor en 1956, à Suez, l’Indochine, en passant (longuement) par l’Afrique et pratiquement tous les points du globe ou flottait un drapeau français.

Le Nord fut utilisé pour faire du transport aussi bien civil (passagers en 1968 et humanitaire) que militaire (cargo et parachutistes), mais aussi de l’écoute électronique, de l’entraînement des navigateurs, de la voltige en patrouille (Guimauve à Francazal) et bien d’autres choses encore.

Un Nord 2504 (c.à.d Nord 2501 avec 2 réacteurs Marboré en bout d’ailes) a été longtemps utilisé par la Marine pour différents essais à Saint-Raphaël.

Dans les années 80 quelques Nord furent utilisés par une compagnie française pour transporter de nuit du courrier et du fret.

Caractéristiques

Envergure  32,48 m
Longueur  21,95 m
Hauteur  6 m
Masse à vide  13,3 T
Masse maxi  22,2 T
Charge  5T ou 45 passagers
Vitesse  400 km/h
Autonomie  1.300 km
Équipage 5
Motorisation  2 Bristol Hercules 738 de 2100 ch
N° Série  191 et 201

Nos appareils

Notre premier Nord a servi à Djibouti, ce qui explique son camouflage. Il est arrivé en vol de Châteaudun en 1984.

Le n°201 était la propriété d’un particulier à Blagnac jusqu’à 2003, année où il nous a été cédé.

Quelques photos

AILES ANCIENNES TOULOUSE

Notre objectif est la préservation du patrimoine aéronautique. Tout ce travail a pour but de placer la collection à l’abri dans un local adapté et visitable : un Musée Aéronautique à Toulouse (maintenant baptisé Aeroscopia)

AÉROSCOPIA

LES 40 ANS DE L’ASSOCIATION

NOS PARTENAIRES

ILS PARLENT DE NOUS

VENEZ DÉCOUVRIR NOS TRAVAUX DE RESTAURATION ET NOTRE COLLECTION

 

 

MERCREDI ET JEUDI

de 14h à 17h30

LES SAMEDIS

de 10h à 17h30

VISITE LIBRE

VISITE DE GROUPE

VENIR AUX
AILES ANCIENNES

NOTRE COLLECTION

Rassemblée depuis des années par notre association, la collection compte de nombreux appareils (avions, hélicoptères, planeurs) mais aussi une grande quantité de matériels aéronautiques divers (moteurs, planches de bord, sièges éjectables, missiles, …). Voici un petit aperçu de la collection, qui vous livrera ses secrets lors de votre visite.

AVIONS

PLANEURS

HÉLICOPTÈRES

ULM

FAIRE VIVRE L’ASSOCIATION

L’essentiel des ressources de l’association provient des visites de collection mais ce n’est hélas pas toujours suffisant pour mener nos projets à bien.

Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez :
– Faire un don défiscalisé à notre association via notre fonds de dotation
– Devenir bénévole et participer aux activités de l’association

DEVENIR BÉNÉVOLE

FAIRE UN DON