Mikoyan Gourevitch MiG-15 Bis

Histoire En 1946 J. Staline lance un programme afin d’équiper les unités soviétiques d’un chasseur à hautes performances. S’inspirant des…

Histoire

En 1946 J. Staline lance un programme afin d’équiper les unités soviétiques d’un chasseur à hautes performances. S’inspirant des recherches allemandes sur les ailes en flèche, Mikoyan Gourevitch et d’autres constructeurs réalisent des prototypes propulsés par des copies de réacteurs allemands. Début 1947 le gouvernement anglais vends à l’union soviétique 25 Rolls-Royce ‘Nene’, le réacteur le plus puissant de l’époque. Quelques moteurs sont démontés afin de les copier pour les fabriquer en série, alors que les autres sont affectés aux différents constructeurs.

Le prototype appelé I 310 est rapidement modifié et fait son premier vol le 30 décembre 1947. La production est immédiatement lancée, alors que les essais ne seront terminés que début 1948. Ces essais mettent à jours des difficultés de pilotage qui seront corrigées progressivement sur la série. Les premiers avions de série sont livrés fin 1948 sous l’appellation MiG-15.

Une version améliorée MiG-15 Bis est mise au point. Elle possède de meilleures performances grâce à une fabrication plus soignée et un moteur un peu plus puissant. Elle dispose de 3 pylônes d’emport sous chaque aile et sera livrée à partir de fin 1949. Lors de la guerre de Corée, le MiG-15 sera brutalement découvert par les occidentaux car il va surclasser tous les chasseurs mis en ligne : F-80, F-84 et Meteor. La balance ne sera rétablie qu’avec l’envoi précipité de F-86 Sabre. Ces derniers gagneront plus par la plus grande expérience de leurs pilotes que par leurs performances et le taux de pertes sera d’environ 4 contre 1 (et non pas 10/1 comme le veulent la légende et la propagande). A partir de 1958 les MiG-15 seront réorientés vers les unités d’attaque au sol puis retirés vers 1985.

Dès 1949 une version biplace d’entraînement est réalisée. Comme le T-33, le MiG-15 UTI va devenir l’avion d’entraînement avancé standard et servira plus longtemps (1995) que le monoplace d’origine. Au total plus de 7000 MiG-15 seront construits, y compris près de 3000 biplaces, en URSS (8 usines) mais également sous licence en Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Chine. Ils serviront dans plus de 30 pays et à partir du MiG-15 sera développée toute une famille de chasseurs du MiG-17 au MiG-31.

De nombreux MiG-15 sont préservés dans des musées et quelques machines volent maintenant chez des collectionneurs civils occidentaux.

Caractéristiques

Envergure  10,08 m
Longueur  10 m
Hauteur  3,7 m
Masse a vide  3,7 t
Masse maxi  6 t
Charge  1 t
Vitesse  1 050 km/h
Autonomie  760 km
Equipage 1
Motorisation  1 Klimov VK 1 de 2700 kgp
No Série 3001

 

Notre appareil

Notre appareil, numéro de série 3001, est arrivé de République Tchèque en 1999 à la suite d’un échange avec un musée local contre un Fouga Magister.
Sa restauration a nécessité de très nombreuses heures de travail en raison du mauvais état de la cellule et de la difficulté de trouver les pièces manquantes.
Si la peinture intérieure a été en partie réalisée avec l’aide du centre de formation IFI Peinture, la peinture extérieure, en revanche, a été réalisée entièrement par nos membres dans le hangar de Colomiers.
Il est maintenant présenté dans le Musée Aeroscopia, sous l’aile de l’Airbus A300. Sa peinture a souffert pendant les quelques années passées dehors depuis la fin de sa restauration

La restauration

Commencée peu de temps après l’arrivée de l’appareil, la restauration du MiG-15 est une aventure longue et périlleuse pour son équipe qui ne manque pas de volonté. Car c’est un appareil fatigué et fortement corrodé et dont de nombreuses pièces manquent.

Le démontage et la restauration de l’ensemble dérive/empennage a été suivi par les deux ailes puis le fuselage en deux parties.

Après remontage (2006), la restauration se poursuit par le poste de pilotage (tableau de bord, siège pilote, et commandes de vol) ainsi que la reconstruction de capots manquants et autres plaques fuselages. La peinture finale a été terminée en juillet 2010.

L’avion est désormais exposé dans Aeroscopia depuis janvier 2015.

 

AILES ANCIENNES TOULOUSE

Notre objectif est la préservation du patrimoine aéronautique. Tout ce travail a pour but de placer la collection à l’abri dans un local adapté et visitable : un Musée Aéronautique à Toulouse (maintenant baptisé Aeroscopia)

AÉROSCOPIA

LES 40 ANS DE L’ASSOCIATION

NOS PARTENAIRES

ILS PARLENT DE NOUS

VENEZ DÉCOUVRIR NOS TRAVAUX DE RESTAURATION ET NOTRE COLLECTION

DU MARDI AU VENDREDI
de 14h à 17h30
LES SAMEDIS
de 10h à 17h30

VISITE LIBRE

VISITE DE GROUPE

VENIR AUX AILES ANCIENNES

NOTRE COLLECTION

Rassemblée depuis des années par notre association, la collection compte de nombreux appareils (avions, hélicoptères, planeurs) mais aussi une grande quantité de matériels aéronautiques divers (moteurs, planches de bord, sièges éjectables, missiles, …). Voici un petit aperçu de la collection, qui vous livrera ses secrets lors de votre visite.

AVIONS

PLANEURS

HÉLICOPTÈRES

ULM

FAIRE VIVRE L’ASSOCIATION

L’essentiel des ressources de l’association provient des visites de collection mais ce n’est hélas pas toujours suffisant pour mener nos projets à bien.

Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez :
– Faire un don défiscalisé à notre association via notre fonds de dotation
– Devenir bénévole et participer aux activités de l’association

DEVENIR BÉNÉVOLE

FAIRE UN DON